10 mars 2010: Une Vénus de Milo en neige, une photo de Jean-Baptiste Mondino...

Publié le

L’Autorité de régularisation professionnelle de la publicité (ARPP)  a refusé  l’usage dans le métro parisien d’une photo de Jean-Baptiste Mondino, représentant une  jeune femme  blonde dans un chariot de supermarché, vêtue apparemment de ses seules chaussures. L’oeuvre de Mondino, surmontée de la mention “J’accuse”, est utilisée par le chanteur Damien Saez pour la couverture de son nouveau disque et pour l’affiche  annonçant ses concerts. L’ARPP  a motivé sa décision en déclarant: “ce visuel présente un caractère dégradant pour l'image de la femme, dans la mesure où elle apparaît nue, et, qui plus est, dans un chariot de supermarché, donc comme une marchandise. (...) la publicité ne peut, notamment, réduire la personne humaine, et en particulier la femme, à la fonction d'objet, et, lorsque la publicité utilise la nudité, il convient de veiller à ce que sa représentation ne puisse être considérée comme dégradante." Incompris et en colère, le chanteur  a écrit : “Dis, quand viendra le temps où nous reverrons la liberté ailleurs que sur nos billets de banque ?” (AFP, 8 mars 2010)
Site Damien Saez: link

Dans le New Jersey, Elisa Gonzalez, une chroniqueuse judiciaire de 44 ans, a été contrainte de couvrir une version de la “Vénus de Milo” qu’elle avait sculptée dans la neige avec ses deux enfants de 21 et 12 ans. Un voisin, dans un appel anonyme à la police, s’était plaint du caractère licencieux de la "bonne femme de neige", la jugeant indécente. Mis en demeure par un policier de la détruire ou de la couvrir, Madame Gonzalez  l’a habillée d'un haut de bikini vert et d'un paréo bleu noué sur la hanche. (AFP, 4 mars 2010)

Commenter cet article