11 janvier 2011 : YouTube rejette les vidéos des violences en Tunisie

Publié le

Alors qu'elles permettent de témoigner des violences dans un pays où les journalistes ne peuvent pas faire leur travail librement,YouTube censure les vidéos d'amateurs qui montrent les blessures ou les morts dus aux affrontements en Tunisie. Une vidéo, par exemple, tournée dans un hôpital à El Ghasin a été supprimée. Elle était destinée à faire prendre conscience au monde entier de la très grande violence des évènements qui se déroulent actuellement dans une certaine indifférence de la communauté internationale, notamment du Quai d'Orsay qui n'a pas fermement condamné les arrestations de blogueurs comme Slim Amamou ou  d'artistes tunisiens comme le rappeur El General Lebled. (Numerama, 11-1-2011)
YouTube indique que "cette vidéo a été supprimée, car son contenu ne respecte pas les Conditions d'utilisation de YouTube". Les "Règles de la Communauté YouTube" précisent: "si votre vidéo met en scène des personnes blessées, attaquées ou humiliées, ne la publiez pas". De même, parce que "YouTube n'est pas un site destiné à choquer", la filiale de Google demande de ne pas publier "de vidéos choquantes d'accidents, de cadavres ou autres choses de ce genre".

Commenter cet article