13 juillet 2010: De la sauvegarde des livres et des images à l'ère Seika, 31ème année (Japon)

Publié le

Library Wars

"Déclaration relative à la liberté des bibliothèques:
1 Les bibliothèques ont le droit de collecter librement les documents.
2 Les bibliothèques ont le droit de proposer librement les documents.
3 Les bibliothèques protégent la confidentialité de leurs lecteurs.
4 Les bibliothèques s'opposent à toute forme de censure injustifiée.
Nous, bibliothécaires, uniront toutes nos forces pour défendre la liberté des bibliothèques chaque fois qu'elle sera violée.
"

Dans ce manga  de Kiiro Yumi (Glénat, juin 2010), adapté du roman homonyme de Hiro Arikawa, Library Wars, le gouvernement a voté un texte appelé “Loi d’Amélioration des Médias” qui vise en réalité à un contrôle renforcé de la culture et de la liberté d'expression. L’armée est utilisée pour censurer et détruire les ouvrages "litigieux", contenant des "tournures indésirables", susceptibles de troubler l’ordre public, ou de porter atteinte aux valeurs de la patrie ! "Les bibliothèques sont les seules institutions à s'opposer à la censure". Afin de lutter contre cette répression, elles se sont fédérées et mobilisées afin de créer une unité d’élite spécialement entraînée pour protéger les livres et leurs lecteurs. Depuis que, lectrice, elle fut sauvée par l'un des membres de cette unité lors d’une rafle dans une librairie  où elle était venu acheter un livre de contes de fées, la jeune Iku Kasahara rêve d’en faire partie à son tour et de retrouver son beau sauveur ("shôjo" oblige). Elle est enfin acceptée comme recrue du corps des bibliothécaires et son stage d'entraînement - très militaire - commence...

Commenter cet article