13 juillet 2010: Michel Treguer, auteur d' "Avec le temps" fait appel

Publié le

C'est ce qu'il a annoncé le 12 juillet dans un communiqué. Après reflexion, Michel Treguer revient sur sa première décision et fait appel du jugement de Brest ordonnant le retrait à la vente de son livre. (Voir Observatoire de la censure, 11 juillet 2010) Pour cela, il s'appuie sur deux points. Il fait remarquer que les pages traitant du cas du plaignant, sont au nombre de 12 sur 230 et considère donc qu'il est exagéré de prétendre que "les circonstances de la naissance de M. Roch […] occupent une place importante dans l'ouvrage". Par ailleurs, il invoque que  "L'histoire de M. Roch est publique depuis sa naissance en 1942. (...) Et M. Roch l'a lui-même « publiée » dans des journaux allemands dans l'espoir d'identifier son père. Il est dès lors impossible de parler d'une atteinte « intolérable » à la vie privée, qualificatif nécessaire pour justifier une mesure de retrait du livre de la vente (article 9 alinéa 2 du Code civil). Dans ces conditions, la liberté d'expression de l'écrivain l'emporte (articles 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 août 1789 et 10 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales)."  La maison d'édition Dialogues, solidaire de la décision de l'auteur, fait aussi appel du jugement. link

Commenter cet article