13 juin 2010 : Quand le méchant Schtroumpf noir devient purple

Publié le

Les Schtroumpfs Noirs - The purple smurf

On connaissait la métamorphose colorée du "Yellow submarine" chanté par les Beatles : dans la version française chantée par Maurice Chevalier et les Compagnons de la chanson, le sous-marin jaune  était devenu vert, probablement pour une meilleure homophonie de la rime. Une mutation de ce genre vient de se produire dans un album de Peyo, paru en 1963, "Les   Schtroumpfs noirs", mais semble-t-il, pas pour la même raison, comme le fait remarquer Laureline Karaboudjan ("Des bulles carrées").
Dans cette épisode, un Schtroumpf qui s'est fait piquer par la mouche Bzzz, perd sa couleur bleue, et devient noir. Comme  le Marsupilami  de Franquin (Houba! Houba!), ou Bosse-de-Nage, le singe papion imaginé par Jarry dans le Docteur Faustroll  (Ha ha),  son vocabulaire est limité, il se réduit à un seul mot: "GNAP! GNAP!". Très agressif, il déclenche une épidémie contagieuse en mordant la queue des autres Schtroumpfs qui, à leur tour, deviennent noirs et violents.
Cet épisode, jamais publié aux États-Unis car considéré comme trop profondément incorrect pour avoir sa place dans les bibliothèques américaines, vient d'être récemment traduit: pour évacuer toute interprétation raciste, le Schtroumpf noir (black) est devenu violet, un "purple Smurf", solution également adoptée par Hanna-Barbera dans leur dessin animé.

Commenter cet article