Castellucci - Avignon

 

 

Après des représentations, sans incident, au Centquatre, le spectacle arrive à Rennes. Le 10 novembre 2011, jour de la première représentation au Théâtre national de Bretagne, est  marqué par une manifestation importante des catholiques intégristes, de l'extrême droite, et la venue en force de 8 cars de Vendéens. La mobilisation  faiblit les deux jours suivants. Aucun acte grave n'a été signalé par la presse. Vendredi 11 novembre, "80 manifestants intégristes et une trentaine de contre-manifestants, encadrés par la police, étaient encore présents devant le TNB. Dans la salle, cette seconde représentation a, par contre, été perturbée par deux jeunes hommes, âgés de 18 et 19 ans, qui se sont levés au milieu de la pièce pour prier à haute voix. Rapidement écartés, ils ont été interpellés puis placés en garde à vue pour entrave à la liberté d'expression (...) Une plainte a été déposée à leur encontre par le TNB." Samedi 12, "la dernière représentation s'est déroulée dans le calme, tant dans la salle qu'à l'extérieur où une centaine d'intégristes s'étaient, une nouvelle fois, réunis pour prier, sous les huées d'une trentaine de contre-manifestants", rapporte Le Télégramme (13-11- 2011).

À noter qu'au TNB, contrairement aux représentations parisiennes au Théâtre de la Ville puis au Centquatre, le spectacle n'était pas amputé de la scène où des enfants lancent des grenades en plastique sur la reproduction du tableau d'Antonello da Messina. Dans son compte-rendu de la première représentation, Ouest France mentionne la séquence le lendemain (11-11-2011) et précise: "La Police a mis en place un gros dispositif de sécurité dans la salle de 250 places du TNB qui accueille le spectacle controversé de Roméo Castelucci : une dizaine de policiers en civil et des gardes du corps pour protéger les enfants qui jouent dans la pièce ."

La réapparition de cette scène, présente lors du festival d' Avignon en 2011 (voir photo ci-dessus) et lors de la création en Italie en juillet 2010, soulève des questions.
Le 30 octobre 2011, sur France Culture, Emmanuel Demarcy-Mota, pour expliquer l'absence de cette scène, précisait que l'équipe de programmation avait assisté en octobre 2010 à une représentation du spectacle ne comportant pas cette scène.
Le spectacle de Romeo Castellucci sera joué prochainement, les 29 et et 30 novembre, 20h, près de Lille, à  La Rose des Vents (Villeneuve  d'Ascq). Les  responsables de la programmation ont vu le spectacle de Castellucci, cet été à Avignon, avec la scène. Il sera joué à Villeneuve d'Ascq, dans la version "sans", pour un motif "purement administratif" :  dès mars, expliquent-ils, Castellucci  proposait le spectacle dans les deux versions, et leur avait laissé  le choix.

 

Pour voir le reportage d'Action discrète à Rennes ( "Le retour du fondamentalisme"), 13-11-2011: link



Mardi 22 novembre 2 22 /11 /Nov 18:30

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés