19 février 2010: Deux cinéastes privés de visas pour la 60ème Berlinale

Publié le

L’Iranien Jafar Panahi qui devait participer à un débat sur le cinéma iranien, s'est vu refuser un visa de sortie par les autorités de Téhéran. Lauréat du Lion d'or en 2000 pour Le Cercle, Panahi avait heurté à plusieurs reprises le régime iranien, en présentant notamment sans autorisation son film Les Chats persans lors du Festival de Cannes 2009. (Voir Prix Tartuffe, 18 mai 2009)
Le Congolais Kiripi Katembo Siku, premier cinéaste congolais à être invité au festival berlinois, n'a pas obtenu son visa d'entrée dans l'Union européenne auprès de l'ambassade d'Allemagne à Kinshasa. ”L'ambassade a refusé le visa parce que M. Kiripi n'a pas de famille au Congo et qu'il présentait un risque de leur point de vue”, a rapporté un responsable de la Berlinale. Congo en quatre actes est le résultat d'un programme de formation mis en place grâce à des aides européennes, surtout belges, mais le film est coproduit par un Sud-Africain. Réunion de quatre documentaires tournés avec de petites caméras, Congo en quatre actes dresse un portrait lucide et désespérant de la République démocratique du Congo, un demi-siècle après l'indépendance. (Le Monde /Thomas Sotinel)
On peut voir un film de Kiripi Katembo Siku, "Voiture en carton", tourné avec un téléphone mobile dans les rues de Kinshasa sur le blog "Premières Prises"  : link

Commenter cet article