20 avril 2010: Débat autour de la censure, l'autocensure et la liberté d'expression (La Seyne-sur-Mer, Var )

Publié le

Cette soirée d'information et de débat, organisée par la Bibliothèque de théâtre Armand Gatti dans le cadre du Prix Tartuffe décerné chaque année par L'Observatoire de la censure, aura lieu le vendredi 23 avril 2010, à 19h, aux Chantiers de la Lune  (La Seyne-sur-Mer).
Depuis 2004, L'Observatoire de la censure enregistre des informations sur la censure, l'autocensure et la liberté d'expression. Depuis 2006, elles sont disponibles et consultables, mises en ligne sur Internet, sous la forme d'un journal.
L'archivage de cette actualité foisonnante concerne de nombreux domaines: le livre, le cinéma, la photographie, la peinture, la musique, l'architecture, la presse, la télévision... À la lecture de cette recension, on peut observer, d'année en année, l'évolution de la liberté d'expression et de la jurisprudence, en France et dans le monde.
Chaque année, L'Observatoire de la censure décerne le Prix Tartuffe à un artiste ou écrivain victime de la censure ou à un livre qui défend la liberté d'expression. Les Moustaches Brothers, acteurs et résistants par le rire de Mandalay (Birmanie) ont succédé en 2009 à Emmanuel Pierrat, Bernard Joubert, Christian Salmon, Kurpreet Kaur Bhatti, la compagnie Cacahuète.
Comme les années précédentes, L'Observatoire de la censure organise une journée d'information, occasion de revenir sur des évènements (affaires Dieudonné, Orelsan, NDiaye, "L'insurrection qui vient", la fresque des expulsés de Billère, la Demeure du Chaos, la pipe de Tati...) ou thèmes (délit d'outrage, devoir de réserve, droit au blasphème, censure économique, cybercensure...) qui ont marqué l'année 2009.
Au cours de la soirée sera exposé un choix de livres sur la liberté d'expression, l'éthique, l'art, le sexe, la religion... ainsi que des livres qui ont été interdits, auto-censurés ou poursuivis en justice.

Pour consulter le journal de l'année 2009: link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article