20 janvier 2010: "Confucius" versus "Avatar" (Chine).

Publié le

Mille six cents cinémas projetant Avatar en 2D ont reçu l’ordre de le déprogrammer. Neuf cents salles équipées 3D pourront continuer à le diffuser. Les spectateurs protestent, jugeant que le film, sorti le 4 lanvier, n’est pas resté assez longtemps en salles (il était sorti le 16 décembre en France ).
Selon le quotidien hongkongais Apple Daily, le distributeur d’État China Film a envoyé une notice aux exploitants en 2D, demandant que le film soit retiré des écrans avant le 23 janvier, alors qu’il était initialement prévu de rester à l’affiche jusqu’au 28 février. Sans explication officielle, les rumeurs, plus ou moins fondées, vont bon train concernant cet ordre. La plus répandue met l’accent sur la sortie de Confucius, un biopic du célèbre philosophe chinois porté par Chow Yun-Fat, le 23 janvier, justement. Ainsi, le film aura moins de concurrence si Avatar est retiré des salles 2D…
D’autres jugent qu’ Avatar prend trop de part de marché sur le cinéma chinois, et que la sortie de Confucius n’est en fait qu’une bonne excuse pour retirer des écrans un film étranger qui attire trop de monde.
D’autres vont encore plus loin, à l’image du blogueur chinois Han Han qui suppose que le sujet du film (des humains tentant de chasser des autochtones de leur terre), est trop proche de la réalité sociale du pays, où certains résidents chinois endettés sont délogés sans scrupules par des promoteurs immobiliers peu scrupuleux. Alors censure ou protectionisme culturel? Pour sa part,  le responsable marketing de China Film  a déclaré qu’il n’y a "aucune relation entre le retrait d' Avatar  et la sortie de  Confucius.  S'il y avait eu un problème avec le contenu du film de James Cameron, il n'aurait pas passé la censure."(Première)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article