22 juin 2010: Appel à se faire débaptiser pour protester contre la censure imposée par les traditionalistes catholiques (Aire-sur-l'Adour)

Publié le

3 avril 2010 Christine Fort

 

C'est une des solutions que propose Angèle Chanjou, artiste et présidente de l'association Annexe urbaine, organisatrice d'une exposition collective d'artistes autour des 7 pêchés capitaux, pour protester contre le décrochage par la mairie d'Aire-sur-l'Adour, sous la pression religieuse, d'une des quinze toiles de grand format exposées depuis le 7 juin dans plusieurs lieux publics de la petite ville landaise. link
Ce n'est pas la  représentation de La colère par Emma Barthère ou celle de L'envie par Emmanuelle Soulhié qui ont déclenché l'ire de tartuffes scandalisés mais une oeuvre de Christine Fort, artiste qui, depuis  le 9 septembre 2009, travaille sur l'actualité et s'est donnée comme contrainte de réaliser chaque jour, pendant un an,  une œuvre inspirée d'un article paru dans la presse. Installée en hauteur dans la Halle aux grains, à l'abri des regards des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, l'image présentée n'a rien de provoquant. On peut  y reconnaître le buste du pape Benoît XVI avec, au-dessus, une coupure de presse parue dans Libération du 3 avril 2010 relatant "les affaires de pédophilie (qui) se multiplient au sein de l'Église catholique ". link
Pourtant, cédant à la demande d'une minorité  de catholiques traditionalistes, Robert Cabé, maire d'Aire-sur-l'Adour, a fait descendre la toile, le lendemain de l'inauguration, et l'a remise à l'association Annexe urbaine qui  a décidé de l'exposer dans ses locaux ,13 rue Maubec, jusqu'au 31 août. (Sud-Ouest /La Dépêche, 20 juin 2010).
Journal d'une résistante: link
Procédure pour se faire débaptiser: link

Commenter cet article