24 décembre 2010: Vers la disparition des dessinateurs de presse dans les tribunaux ? (France)

Publié le

Le 23 novembre 2010, Benoît Peyrucq, journaliste et dessinateur de presse, suivait, pour l'AFP, le procès de militants présumés d'ETA, devant la cour d'Assises spéciale de Paris. Il était en train de croquer un des accusés basques, lorsque celui-ci a demandé à ne pas être dessiné. Contre l'avis de l'avocat général, Jean-François Ricard, le président Philippe Vandingenen accédait à cette demande.
Le 16 décembre, même scénario. Cette fois, une dizaine de dessinateurs de presse s'étaient présentés au procès des Basques, munis de crayons et de feuilles de dessin. Une accusée s'est levée et a exigé qu'elle et l'ensemble des accusés ne soient pas dessinés. Le président Vandigenen a alors indiqué qu'il n'était pas question pour lui d'interdire la presse, dessinateur ou journaliste, de la salle. Mais "La liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres", a-t-il dit, en précisant "qu'il ne s'agit pas de censure mais de faire respecter une liberté individuelle " (Nouvel Obs, 17-12-2010). L'avocat général a  une nouvelle fois argué qu'il était "favorable à une liberté totale de la presse", et les journalistes ont dû quitter en groupe l'audience. Voir le  croquis  réalisé par  Benoît Peyrucq  qui attendait à l'extérieur (link)
Stéphane Durand-Soufflant, président de l'Association confraternelle des journalistes de la presse judiciaire, a déclaré : "les seules images autorisées en France, lors d'un procès, sont les croquis de presse. Photos et sons sont interdits dès lors qu'une audience débute. À chaque procès, nous négocions avec les autorités de la juridiction une place pour les dessinateurs. Au vu de ce qui s'est passé aujourd'hui nous allons saisir le garde des Sceaux. On ne peut pas admettre que ce précédent, qui ouvre la porte à une forme de chantage, se reproduise lors de procès à caractère politique voire de grand banditisme".
Sur  ce sujet, voir aussi le témoignage de Tignous (Dessine-moi la liberté de la presse, in Charlie hebdo, n°966, 22-12- 2010) ainsi que le site Traits de Justice, le dessin d'audience aujourd'hui. (link)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article