27 janvier 2010 : Manifestation des viticulteurs varois contre le contrôle satellitaire utilisé par les douanes pour surveiller leurs domaines.

Publié le

De nombreux satellites d’observation de la Terre ne cessent d’enregistrer des informations de plus en fines qui, peu à peu, changent notre vie quotidienne et notre vision du monde. Il est devenu ainsi possible maintenant, par exemple, de gérer un domaine agricole grâce aux services d’un satellite. Ce “progrès” n’est pas sans contreparties.
Mardi 26 janvier, l’ensemble des organisations viticoles varoises rassemblées à Draguignan a demandé au service viticulture des douanes l'arrêt des contrôles par le site Géoportail, le rétablissement des surfaces perdues et  l'annulation des amendes. Depuis maintenant trois ans, les douanes effectuent dans le Var des contrôles parcellaires non plus sur le cadastre, mais à l'aide du site de photos par Internet nommé Géoportail. Les viticulteurs reprochent au site satellitaire “qui, en plus, n'est pas reconnu par les tribunaux “, de révèler “des données qui ne sont pas en adéquation avec les relevés cadastraux ” ,  de ne pas prendre en compte , “les dénivelés voire l'ombre des arbres”. Après leur lutte - victorieuse - pour la défense du vin rosé, les viticulteurs varois se lancent ainsi dans un nouveau combat.  À suivre...
Le même jour, le même journal (Var Matin) signalait l'entrée en fonction dans la métropole toulonnaise de 7 nouvelles caméras enregistrant les véhicules ne respectant pas les feux rouges.
Lien Géoportail: link
Lien Spotimage: link

Commenter cet article