28 août 2010: Interdiction à la vente du magazine "Le National Radical" pour antisémitisme (Paris)

Publié le

Disponible depuis mars, le numéro 16 (juin-juillet-août 2010) de Le National Radical, organe trimestriel du Parti National Radical, faisait sa une sur "Les juifs qui  dominent la France". Sorti dans les kiosques mi-juillet, le magazine  et ses responsables ont été immédiatement attaqués en justice par cinq associations parmi lesquelles la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) et l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) pour  incitation à la haine raciale (Les Inrocks, 19 août). Dès le lendemain, la dix-septième chambre du Tribunal correctionnel de Paris rendait son verdict, exigeant «le retrait immédiat» du journal de tous les kiosques et condamnant le parti National Radical au versement d'une amende de 1500 euros à chacune des cinq associations plaignantes au titre de l'article 700 du Code Civil. De plus, selon Maurice  Martinet, directeur du magazine et président du PNR, le PNR  devra régler une facture de 4.500 € à Presstalis  (anciennement NMPP) au titre des frais de gestion pour le retrait de la mise en vente du numéro 16 de la publication.
Comme le faisait remarquer Renaud Revel sur le site de L'Express, bien que la publication soit interdite et retirée des kiosques depuis mi-juillet, on en trouvait pourtant encore des exemplaires en vente mi-août dans un relais H de la gare La Part-Dieu à Lyon.
D'après les chiffres fournis par Relay, environ 280 exemplaires de ce numéro 16 auraient été vendus dans l'ensemble des points de vente du groupe, soit un dixième des stocks envoyés par le PNR (Lyon Capitale, 26 août 2010).

Commenter cet article