28 mai 2010: Kaucyila Brooke indésirable à la Biennale de Bucarest (Roumanie)

Publié le

Bucharest Biennale Kaucyila Brooke

 

La quatrième édition de la Biennale internationale d'art contemporain de Bucarest (21 mai - 25 juillet 2010) s'est ouverte sur un grave acte de censure. Le Musée national de Géologie, un des lieux d'exposition, a refusé que soit installé "Tit for Twat",  oeuvre de l'artiste américaine Kaucyila Brooke, la qualifiant de "pornographique".
Commencée en 1993,Tit for Twat a été précédemment exposée dans plusieurs galeries et musées importants aux États-Unis et en Europe. Tenant du photo-montage et du roman-photo, c'est un récit, actuellement en trois chapitres (Madam and Eve in the Garden, Can We Talk? et It’s Not About Shame. Accessorize!) qui examine les différents théories sur l'origine, revisite le mythe de la création, questionne la notion de "genre" sexuel .
En cela, le choix du musée de Géologie par le commissaire allemand Felix Vogel semblait cohérent. Ce n'est pas l'avis de Marcel Maruntiu, directeur scientifique du musée qui a déclaré: "Avec toute l'estime que j'ai pour les artistes et leurs moyens de s'exprimer, il faut faire une distinction entre la censure et la mise en accord des oeuvres exposés avec la destination d'un espace". Le public du musée serait composé, selon lui, de "80% d'enfants". Malgré les propositions conciliantes de l'artiste, aucun autre lieu n'a pu être trouvé dans la ville. De plus, son oeuvre serait actuellement bloquée en Roumanie, les organisateurs refusant de prendre en charge les frais de son retour aux États-Unis.
Parmi les 36 artistes participant à la  BB4, on notera la présence de Société réaliste, le duo franco-bulgare qui avait conçu une loterie pour immigrants: l'heureux gagnant y remporte un passeport européen. (CalArts- AFP)
Tit for Twat   link
link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article