Poster Boy

 

"Street alchemy", exposition du collectif de street art Poster Boy qui devait être inaugurée le 15 septembre, a été annulée à la dernière minute. Le commissaire de l’Austin Arts Center du Trinity College, où elle devait avoir lieu jusqu'au 23 octobre, a reculé : il  a eu peur de présenter des œuvres réalisées à partir de matériaux obtenus "illégalement".
Poster Boy, collectif regroupant des hommes et une femme, revendique le fait que ce sont les artistes et non les annonceurs de publicité qui doivent prioritairement s’exprimer dans la rue. Le groupe est bien connu pour découper au cutter des affiches publicitaires qu’il transforme ensuite en collages. Un de ses membres avait été condamné à New York, en 2009, à 210 heures de travaux collectif  pour "vandalisme": il était accusé d'avoir détourné  plus de 400 affiches.
Le collectif présentait à Hartford deux œuvres monumentales. La première prenait comme support une publicité pour une compagnie d’assurance. Elle était recouverte d’un arc en ciel dégoulinant associé au symbole du jeu de Monopoly. La deuxième était une image de Captain America peint directement sur une publicité de la Garde nationale. (BBC - UK / Art Clair, 16-09-2011) link
La pusillanimité du commissaire de l'exposition et des responsables du Trinity Collège n'est pas sans rappeler celle de Jeffrey Deitch, directeur du MOCA (Museum Of Contemporary Art) de Los Angeles qui, en décembre 2010, avait fait effacer la fresque qu'il  avait commandée à l'artiste Blu. (Observatoire de la censure, 16-12-2010)    

Mercredi 28 septembre 3 28 /09 /Sep 10:31

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés