29 août 2010: Deux bannières de Frédéric Périmon vandalisées (Aurillac)

Publié le


Bannieres Frederic Perimon


À mi-chemin entre la quinzaine commerciale et la visite officielle de quelque dictateur en exercice, sept bannières d'une esthétique totalitaire, frappées d'un logo évoquant une enseigne de la grande distribution, pavoisaient le cours Monthyon, situé à Aurillac, entre la statue du Pape Sylvestre II et l'immeuble du Conseil Général.
Deux d'entre elles ont été retrouvées découpées, vendredi 20 août au matin. "Un signe  que la correspondance entre oripeaux du troisième Reich et logo de grande surface proposée par l'artiste ne laisse pas indifférent" commente La Montagne qui signale l'acte de vandalisme. L'artiste Frédéric Périmon, programmé dans le cadre du Festival d'Aurillac, a poursuivi sa performance, comme chaque matin à 11h. Se transformant en animateur de centre commercial, il  circulait dans la foule, lisant le texte intégral du prospectus promotionnel d'un hypermarché. Sa voix captée par un micro était diffusée par des  hauts parleurs visibles en haut des mâts.

Commenter cet article