29 août 2010: Pas de visas pour le Théâtre National Algérien (Marseille)

Publié le


TNA Songe d'une nuit d'été

Les représentations de la pièce de William Shakespeare "Le Songe d'une nuit d'été", programmées à Marseille, au Théâtre du Gymnase, du 23 au 25 novembre 2010, dans une mise en scène de  M'Hamed Benguettaf et Yvan Romeuf, ont été annulées. La  pièce, jouée en français, en arabe classique, en arabe dialectal et en amazigh et sous-titrée en francais, était une production de la compagnie de L'Égrégore / Théâtre de Lenche et du Théâtre National Algérien. Elle avait reçu le soutien des villes de Port de Bouc, Aubagne, et en Algérie, de Béjaïa, Oran, Mostaganem, Guelma, Skidda. Modèle d'un échange exemplaire entre les deux pays, elle réunissait 17 acteurs français et algériens, certains provenant de l'École régionale d'acteurs de Cannes (ERAC)  et de  l'École nationale d'acteurs d'Alger (ISMAS).
Dans un communiqué, le Théâtre de Lenche déclare : "Cette opération s'est de nouveau heurtée  aux contraintes que l'administration française présente à la venue en France d'artistes étrangers à la Communauté européenne. La lourdeur et la complexité des démarches et des documents exigés sont telles que le TNA ne sait ni ne peut y répondre intégralement. Bien que  nous ayons fourni toutes les garanties du respect de la réglementation dans son esprit, les exigences des règlements pris à la lettre nous ont contraints à abandonner le projet car les visas n'ont pas pu être obtenus pour les Algériens."
Il y a un mois, à Toulon, le 21 juillet 2010, la représentation des 24 artistes du groupe folklorique "El Ahlem" de Sidi Bel Abbès, programmée par le festival Couleurs du monde, avait été annulée, faute d'un visa manquant.link
Quarante-huit ans après la fin de la guerre d'Algérie, l'obtention d'un visa est toujours une faveur et non un droit. link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article