30 décembre 2010: Book bloc ou les hommes-livres contre le décervelage (Rome-Londres)

Publié le

Book Bloc - Indymedia - Londres
Dans le nouvel épisode de la guerre menée en Europe contre l'intelligence, les étudiants italiens et anglais sont en première ligne dans la rue, pour lutter contre les coupes du budget de l'Education nationale, la suppression des bourses ou l'augmentation des frais d'inscription.
En Angleterre, il faudra bientôt payer 10.738 euros pour entrer à l'université au lieu de 3.579 euros maximum aujourd'hui. Sans parler de la menace de fermeture, dans les trois ans à venir, de plus de 1.000 bibliothèques municipales.

À l'initiative des étudiants de l'université de La Sapienza à Rome, peu à peu, se développe internationalement une forme de résistance à la destruction de la culture  démontrant  que les livres sont aussi  des boucliers: s'ils nourrissent  l'esprit, ils peuvent aussi protéger la tête.
L'insurrection qui vient du Comité invisible, Unto this last de John Ruskin,  Ulysse de Joyce, Our word is our weapon  du Sous-commandant Marcos,  Fin de partie de Beckett, L'homme unidimenssionnel  de Marcuse, Catch 22 de Joseph Heller, L'Idiot de Dostoievski, mais aussi Le meilleur des mondes  d'Husley, Dialectique négative d'Adorno, Pip Pip de Jay Griffiths étaient quelques uns des livres-boucliers utilisés le 9 décembre lors de la manifestation à Londres (Indymedia Londres)

La Constitution italienne,  La République de Platon, La Vita Nova de Dante, Moby Dick de Melville, Don Quichotte de Cervantès, Le Satyricon de Pétrone, Le Decameron de Boccace, Le Prince de Machiavel,  Les Misérables de Victor Hugo, Gomorra  de Roberto Saviano, L'aveuglement de José Saramago, Q de Luther Blissett, Cent ans de solitude  de Gabriel Garcia Marquez, L'île d'Arthur d'Elsa Morante, Le soleil nu d' Asimov, Tropique du Cancer d'Arthur Miller, Ragazzi di vita de Pasolini ont servi de bouclier, le 9 et le 14 décembre, dans les affrontements avec la police à Rome, Gênes, Bologne, Milan, Palerme (Uniriot - La Repubblica - il Sole 24 ore link
Book Bloc - Uniriot
Après l'Armée de clowns (Circa), les Black blocs, on assiste à la naissance d'un nouveau groupe dénommé les Book blocs, terme dont la paternité a été attribuée au collectif d'écrivains de Rome, Wu Ming.
Une nouvelle forme d'action qu'il faut s'attendre à retrouver en 2011 dans les manifestations.

"Pour construire ton livre et l'emmener dans la rue"link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article