30 juin 2010: Un rappeur poursuivi pour ses textes (Laon)

Publié le

Mercredi 23 juin 2010, à l'issue d'une garde à vue et suite à une perquisition à son domicile où ont été retrouvés plusieurs textes considérés comme insultants (L'Aisne nouvelle, 28 juin), l'un des trois membres de "Noar International Crew", considéré comme l'auteur des textes et le leader de ce groupe de rap laonnois, a été remis en liberté, mais il sera poursuivi en justice pour "outrage à dépositaire de l'autorité publique et provocation à la rébellion". Le groupe de musiciens, qui avait déjà été programmé les années précédentes à Laon pour la Fête de la Musique, avait donné un concert lundi 21 juin, place Saint-Junien, dans la ville haute, au cours duquel, selon le témoignage d'un policier rapporté par L'Union L'Ardennais, il aurait proféré, vers 22h45 "des paroles diffamantes et outrageantes contre les forces de l'ordre, les hommes politiques, y compris le chef de l'État". À la fin du concert, les trois jeunes gens, originaires du quartier Champagne, s'étaient éclipsés. Ils avaient été interpellés le lendemain.

Commenter cet article