30 octobre 2010 : Rapport de RSF sur la liberté de la presse dans le monde: la France recule au 44ème rang.

Publié le


La France ne cesse de rétrograder dans le classement de Reporters sans Frontières sur la liberté de la presse dans le monde: 11ème en 2002, 19ème en 2004, 30ème en 2005, 35ème en 2008, 43ème en 2009, elle se positionne, en 2010, à la 44ème place sur 175, après  l’Estonie, la Jamaïque, le Mali ou la Papouasie  Nouvelle Guinée. 
Dans son rapport, RSF pointe notamment deux points :  la réforme de l’audiovisuel public qui permet au chef de l'État  de nommer directement  les directeurs  des chaînes de la radio et de la télévision publiques ;  les pressions accrues sur les journalistes accusés de violer différents secrets (secret de l’instruction, secret professionnel ou secret défense) afin qu’ils révèlent leurs sources.
Le classement de RSF a été établi avant que l'on apprenne une troublante coincidence: trois cambriolages, en deux semaines, ont touché des journalistes travaillant sur l'affaire Bettencourt-Woerth. Le 21 octobre 2010, l'ordinateur portable de Gérard Davet, journaliste au Monde, et un GPS lui étaient volés à son domicile. Le même jour, l’ordinateur d’Hervé Gattegno, journaliste au Point, était dérobé dans les locaux de l’hebdomadaire. Enfin, le site Mediapart révèlait que, dans la nuit du 7 au 8 octobre, des inconnus avaient, notamment, soustrait deux cédéroms contenant l’intégralité des enregistrements effectués clandestinement au domicile de Liliane Bettencourt par son ancien majordome et dont la diffusion a lancé l’affaire.
Pour consulter la totalité du rapport de RSF link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article