30 octobre 2010: Rue libre, Journée internationale des arts de la rue et de la libre expression dans l'espace public

Publié le

 

affiche-ruelibre

 

Pour la 4ème année consécutive et à l’occasion de l’unique journée de 25 heures de l’année, le secteur des Arts de la Rue  se mobilise ce samedi 30 octobre 2010 à partir de 11h11 pour défendre la  liberté d’expression dans l’espace public, lutter "contre le recul des libertés et des financements culturels" .
Comme  le rappelle la Fédération des arts de la rue,  "Tout événement présent dans l’espace public, qu’il soit artistique ou militant, nécessite de plus en plus une autorisation du titulaire du pouvoir de police. Le maire et dans certains cas, le préfet, sont habilités à autoriser ou à interdire ces formes d’expression selon des critères de plus en plus réducteurs. Une sécurisation progressive de l’espace public affecte tous les citoyens. La journée du 30 octobre 2010 est l’occasion d’interpeller les citoyens et les pouvoirs publics sur la place de l’art et de la libre expression dans l’espace public, autour d’un slogan mobilisateur : RUE LIBRE ! Comme une manière de revendiquer la place perdue de l’espace public devenue espace fonctionnel de circulation et qui s’éloigne peu à peu de sa raison d’être « essentielle » : lieu d’échange citoyen, de rencontre et de communion de la population."
Rue libre sera notamment marquée cette année par différentes "manif à reculons" à Rennes, Montpellier, Paris... La journée manifestive internationale Rue libre aura lieu aussi à  Berlin, Bruxelles, Athènes, Lisbonne. 
Pour consulter le programme: link
pour écouter sur le web Radio Rue Libre: link

« Nous existons parce que c’est nécessaire,
Nous sommes nés il y a 2500 ans,
Les gens nous rencontrent souvent par hasard, parfois sans le savoir,
Nous sommes pour tous les yeux et toutes les oreilles,
Nous investissons toutes sortes de lieux : rues, friches, forêts,
campagnes, cours d’immeubles, villes, villages...
On nous dit de rue,
C’est notre scène, notre ring, notre choix,
Nous cultivons la rue ...
Artistes, auteurs, programmateurs, techniciens... !
En ces jours,
où l’espace marchand prend toute la place,
où la peur est brandie pour nous faire penser bas et dresser nos oeillères,
où les bornes, les panneaux, les barrières se multiplient,
où l’on est prié de circuler,
Nous revendiquons haut et fort qu’il y a quelque chose à voir,
à partager,
à rencontrer,
des centaines de fêtes et de rendez-vous, des milliers d’artistes,
des millions de spectateurs,
ce quelque chose que nous,
Artistes citoyens inscrits dans la cité nous nous employons à construire jour après jour !
Nous revendiquons le droit à vivre de nos métiers
Nous croyons que l’art peut sauver le monde,
mais de préférence tout de suite...
Et qu’il doit s’épanouir...
En rue libre... ».

Commenter cet article