5 janvier 2011: Un fonctionnaire suspendu pour avoir lancé WikiLeaks13 (Marseille)

Publié le

Wikileaks13

 

Ingénieur informaticien au Conseil général des Bouches-du-Rhône, Philippe Sion avait lancé son site le 1er janvier, afin de "dénoncer ce qui est mal, ce qui est faux, contraire à l'intérêt" de Marseille et de ses habitants. Quatre jours plus tard, il vient d'être suspendu pour non-respect du devoir de réserve. Le Conseil général reproche au fonctionnaire d'avoir "diffusé des informations pouvant porter atteinte ou susceptibles de porter atteinte à l'institution départementale ainsi qu'à des élus et fonctionnaires". Il dénonce notamment la diffusion sur le site des enregistrements sonores d'une commission administrative paritaire qui s'est tenue le 14 décembre.
Comme le remarque Marsactu, la naissance de WikiLeaks 13 intervient au moment où la vie politique  marseillaise est marquée notamment par l'incarcération depuis décembre du frère du président du Conseil général 13 pour des soupçons de « détournement de fonds, corruption active et trafic d'influence ».
Sur Le Monde, le blogueur G. Calmes  observe: " Lorsque progressivement les moyens de contrôles sont phagocytés, la presse contrôlée, la loi courbée pour protéger la nomenklatura, la justice privée de moyens ou d’indépendance comme tend à le faire notre pays à la suite de l’Italie et de la Hongrie il faut féliciter  les gens de cette trempe." Les fuites seraient-elles un anticorps indispensable? link
 

Commenter cet article