5 novembre 2010: Autodafé à Thionville, été 1940

Publié le

 

Autodafé Thionville 1940

 

Publiée dans Libération (7 mai 2010), mise en ligne par Rue 89  ("Ces clichés glaçants de la France vue par la propagande nazie",  30-10-2010 ), cette photo d'un autodafé sur la place de Thionville a été trouvée dans les années 60 par un éboueur de Thionville, et confiée au collectionneur Gérard Dreyfus.
Elle est reproduite par Cécile Desprairies dans son dernier livre, Sous l'oeil de l'occupant La France vue par l'Allemagne 1940-1944 (Armand Colin, 2010), qui regroupe des photos de propagande nazie rarement vues. Elle la commente en ces termes: "L’autodafé se passe à l’été 1940 dans le centre de Thionville, dans la Moselle annexée. Les noms ont été germanisés. Sur la place du Marché, un panneau indique : Marktplatz. De face, on peut voir la Jeunesse hitlérienne (française) reconnaissable à ses oriflammes portant les runes SS. De chaque côté, les membres de la Deutsche Volksgemeinschaft (DVG), l’Union du peuple allemand, qui tiennent des drapeaux à croix gammée. La DVG est l’antichambre du Parti nazi. Les Mosellans qui en font partie représentent la Collaboration pure et dure. Au centre brûlent des livres de l’illustrateur alsacien Hansi (auteur de caricatures anti-allemandes) et des bérets, symboles du patriotisme français, dont le port est interdit dans l’Alsace-Moselle annexée."
Quelques mois plus tard, en avril 1941, à Agen où il s'était réfugié, Hansi (pseudonyme de Jean-Jacques Waltz,1873 -1951, Colmar), dessinateur et conservateur du musée d'Interlinden, était battu par trois hommes de la Gestapo qui le laissèrent pour mort.

Commenter cet article