7 janvier 2011: Jeffrey Deitch, directeur de musée et censeur (Los Angeles)

Publié le

 

Jeffrey Deitch as ayatollah - Oeuvre anonyme

 

Suite à l'acte de censure caractérisé de Jeffrey Deitch, directeur du Museum Of Contemporary Art (MOCA) de Los Angeles qui, en décembre 2010, avait  fait recouvrir à la peinture blanche l'oeuvre murale que le musée avait officiellement commandée à l'artiste Blu, une  question se posait:  quelle allait être la réaction des artistes? (Observatoire de la censure,16 décembre 2010)
Elle n'a pas tardé.
Dès le 17 décembre, un artiste anonyme portraiturait le curateur/censeur sur le mur d'un restaurant, en habit d'ayatollah. Armé d'un manche télescopique et d'un rouleau enduit de peinture  blanche, on le voit effacer la fresque réalisée par Blu : une accumulation de cercueils, chacun étant enveloppé dans un billet d'un dollar.
Le 4 janvier 2011, le Los Angeles Times mettait en ligne une video montrant des artistes projetant sur le mur du délit des graffiti lumineux.
Pour voir la vidéo de la performance et un excellent dossier sur Blu et le street art, consulter  l'article en ligne  sur Fluctuat. Comme on le constatera, une oeuvre de Barbara Kruger avait fait scandale, au même endroit, en 1989:  "Dans un design évoquant celui du drapeau américain, l'oeuvre étalait en grandes lettres blanches sur fond rouge, les questions : "Qui est au-dessus de la loi? Qui est vendu et acheté? Qui meurt d'abord?..." Face aux pressions, la direction du MOCA n'avait pas cédé. Autres temps... link


Commenter cet article