7 janvier 2011: "Pourquoi pas interdire Le Monde ?"

Publié le

Le ministre de la culture et de la communication aligne sa position sur celle d'Éric Besson, ex-ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire, actuel ministre de l'économie numérique.
Dans un entretien sur RFI (21-12-2010), Frédéric Mitterand a déclaré être, lui aussi, partisan de l'interdiction de WikiLeaks, parce que "les renseignements qui sont fournis par WikiLeaks ont été volés, ils ont été piratés en quelque sorte. Ensuite à partir du moment où on les transmet, on répond à la curiosité publique, qui est un désir légitime, mais ça relève aussi quand même d’une forme de complicité avec une activité qui, au premier plan en tout cas, a été délictueuse."
Pourquoi pas interdire aussi Le Monde? demande Numerama (6-1-2011). En établissant un partenariat avec WikiLeaks et en publiant les fameux télégrammes, le prestigieux quotidien de référence ne s'est-il pas prêté lui aussi à une "forme de complicité avec une activité qui, au premier plan en tout cas, a été délictueuse" ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article