9 juillet 2010: Grève générale des journalistes et des médias (Italie)

Publié le


Dessin de Vauro Senesi
Un silence assourdissant. Les kiosques de presse sont vides, les sites d’informations sont peu actualisés. L’ensemble des journalistes italiens (radio, télévision, agences de presse) sont en grève, ce 9 juillet 2010, pour protester contre le projet de réformes visant à réglementer l’investigation judiciaire. Dans un pays où de nombreux hommes politiques sont jugés pour des affaires de corruption et leurs liens avec la mafia, le projet de loi prévoit notamment l’interdiction pour tout média de publier une quelconque information relative à une enquête judiciaire en cours et ce jusqu’à la fin de l’enquête et le début du procès. La réforme imposerait par ailleurs des peines de prison aux journalistes qui ne seraient pas membres d’un ordre des journalistes et qui feraient usage de caméra cachée ou d’enregistrement audio dans leurs reportages. Comme l'écrit Reporters sans frontières, après le projet de loi visant à introduire des licences pour l’ouverture de Web-TV, après l'interdiction aux télévisions publiques d'organiser des débats politiques en pleine période électorale: "en matière d’information, le gouvernement italien ne travaille manifestement plus à la défense de l’intérêt public". RSF constate  que "La légalisation de la censure par un arsenal législatif de plus en plus sophistiqué est un phénomène en constante progression" et s'inquiète :  "Un avant goût de ce qui risque de nous arriver..."

Commenter cet article