9 juillet 2010: Le FN veut censurer la chanteuse Diam's (Solliès-Pont)

Publié le

L'offensive de la droite extrême contre les musiques qui ne lui plaisent pas se confirme. Après l'échec de l'attaque contre le Hellfest et les musiques "sataniques" (Observatoire de la censure, 5 avril 2010) orchestrée par la présidente des chrétiens-démocrates, Christine Boutin (rebaptisée la "Sainte qui touche" par Le Canard enchaîné), après l'essai réussi de Jacques Bompard, maire d'Orange et président de Ligue du Sud, qui avait obtenu en décembre 2009  l'interdiction à Marseille d'un concert du groupe de rap Maghreb United, accusé de racisme anti-français (Observatoire de la censure, 21 avril 2010), c'est le tour maintenant du  Front National, dans le Var.
Frédéric Boccaletti, secrétaire régional du FN et conseiller régional PACA, a demandé l'interdiction du concert de Diam's, prévu le 15 juillet à Solliès-Pont (Var), dans le cadre du Festival du Château qui accueille également, jusqu'au 18 juillet, Olivia Ruiz, la troupe de Mozart l'opéra-rock et Dany Brillant. Il a dénoncé "la vulgaire rappeuse Diam's qui n’a de cesse de brailler sa haine de la France". Il lui reproche "une vision assez particulière de la France" qui est "aux antipodes de la vision du Front national" Il critique notamment les paroles de la chanson "Ma France à moi", faisant certainement allusion à ce passage:
"(..)  Ma France à moi, c'est pas la leur, celle qui vote extrême,
Celle qui bannit les jeunes, anti-rap sur la FM...
" link
De son côté, la mairie de Solliès-Pont a déclaré à l'AFP : "Diam's viendra bien. C'est de la musique et elle a le droit de s'exprimer comme tout le monde." L' information a été confirmée par un communiqué de la production  de la chanteuse adressé à Gala.fr, où on peut lire que "Diam's ne se laissera pas intimider! Suite à la critique notamment des paroles de la chanson "Ma France à moi", comme indique le titre, il s'agit bien de sa France à elle, la France étant le pays de la libre expression, à fortiori quand celle-ci est artistique !"
Dans un communiqué de presse (9 juillet), Frédéric Boccaletti annonce que le FN participera à un "apéritif saucisson pinard" organisé le vendredi 16 juillet à 18h30, place Cuverville, sur le port de Toulon, à côté de la mairie. Il écrit : "En ce qui concerne le Préfet du Var, nous ne pensons pas qu’il opposera une interdiction. Ce serait totalement incompréhensible ."

Commenter cet article