9 juillet 2011: Contourner la censure iranienne avec une clé USB ou un dossier PDF

Publié le

En mai 2011, Jafar  Panahi, cinéaste iranien réussissait à faire parvenir  au festival de Cannes, dans une clef USB, son dernier film, "Ceci n'est pas un film" ("Im film nist").
Comme le cinéaste Mohamed Rasoulov, Panahi avait été condamné en décembre 2010, à une interdiction d'exercer son métier, d'accorder des entretiens et de quitter le territoire pendant vingt ans.
Avec ce documentaire d'1h15, tourné avec la complicité de Mojtaba Mirtahmasb dans l'appartement même où il est assigné en résidence, Jafar Panahi démontrait  que "le cinéma est plus fort que la censure, que l’artiste est plus habile que le politique et l’individu plus sophistiqué que le pouvoir" (Libération, 20 mai 2011).

Serge Michel - Paolo Woods - Marche sur mes yeux

Dans l'autre sens, le  journaliste Serge Michel et le photographe Paolo Woods, auteurs du livre "Marche sur mes mes yeux, portrait de l'Iran aujourd'hui" (Grasset, 2010)  viennent de mettre en ligne sur internet  une version PDF de leur livre interdit en Iran. Traduit en parsi, il est téléchargeable gratuitement. link

 

Commenter cet article