9 mai 2010: Guerre des mémoires, interdiction d'un tee-shirt anti-Bush (États-Unis)

Publié le

 

Bush lied - They died

 

Considérant qu'il s'agit d'une exploitation commerciale de la mémoire des défunts, le Texas, la Floride, l'Oklahoma, la Louisiane et l'Arizona ont voté une loi visant à interdire la vente de tee-shirts affichant la liste alphabétiqiue des 4.058 soldats américains morts en Irak entre le 20 mars 2003 et le 30 avril 2008. Le Michigan, le Maryland, la Californie s'apprêteraient à faire de même. L'avant du tee-shirt explique que "Bush lied" ("Bush a menti"), l'arrière dit "They died   ("Ils en sont morts"). Les noms des soldats apparaissent en petits caractères, comme le montre la pièce de monnaie de 1 cent qui donne une idée de l'échelle. Pour chaque exemplaire vendu, CarryaBigSticker -  la société qui commercialise les  tee-shirts - reverse 1 dollar à des organisations de charité qui assistent les familles des soldats morts. Elle a annoncé qu'elle ne referait pas un nouveau modèle intégrant les noms des 339 soldats morts depuis, la tâche devenant techniquement très difficile. (Arrêt sur images / Gilles Klein)
Pour mémoire, en janvier 2007, Allen Jasson, un expert en informatique australien de 55 ans qui résidait en Grande-Bretagne, n'avait pu embarquer dans un vol au départ de Melbourne à destination de Londres  en raison d'un tee-shirt "offensant" où, sous l'image du George W. Bush, apparaissait la mention "World's Number One Terrorist" ("Premier terroriste au monde"). Le passager avait menacé Qantas, la compagnie aérienne australienne en cause, d'une plainte pour atteinte à sa liberté d'expression. Suite à l'incident, Qantas avait de son côté fait savoir que des commentaires, oraux ou imprimés sur un tee-shirt, pouvant heurter la sensibilité d'autrui ou menacer la sécurité de l'avion ne seraient plus tolérés. (BBC News)

Commenter cet article