11 février 2011: N° 1 de Zélium, mensuel satirique (Les Sables d'Olonne)

Publié le


Zelium numéro 1 2011
Nouveau mensuel satirique, mêlant quadri et noir&blanc, Zélium a le même format que Le Canard enchaîné, mais 24 pages au lieu de 8. Dans la présentation de son projet éditorial, la rédaction remarque : bien que la censure soit plus souple que dans les années 70, "la presse satirique se condamne elle-même à une forme d'autocensure. Ainsi de fait, la liberté de ton est beaucoup plus faible aujourd'hui. Ce qui est un comble. L'enjeu est là : faire dynamiter ce glissement inconscient et général vers l'auto-censure. Et recréer un journal qui explore les frontières... quitte à finir au tribunal pour défendre cette utopie." Dans l'ours du mensuel, parmi la centaine de ses collaborateurs  - journalistes, chroniqueurs, correcteurs, dessinateurs, maquettistes, webmaster, administratifs... - on pourra d'ailleurs observer la présence de deux avocats.
Tiré à 70.000 exemplaires et vendu (3€) en France et en Belgique, Zélium a fait le  choix de refuser la mise en place des abonnements: il sera uniquement vendu en kiosque. Un imprimeur a accepté d'avancer les frais d'impression et s'est engagé à être payé a posteriori, une fois le règlement des ventes reçu des messageries.
Journal sans pub, sans abonnement, sans actionnaire, sans local,  Zélium  devra vendre chaque mois 10.500 exemplaires, uniquement pour couvrir les frais d'impression. Sur les recettes excédentaires, 45% iront à un fonds de sûreté, 5% pour les frais de réunion. 50%  seront alloués à la rémunération des participants : les articles seront payés "au nombre de signes publiés, et les dessins et visuels au cm², via un rapport hauteur x largeur sur chacun d'entre eux."  link

Commenter cet article