31 décembre 2011: Vaclav Havel, dramaturge censuré pendant 20 ans

Publié le

 

Vaclav Havel

 

"Il existe sans doute peu de personnes au monde qui aient été le dernier président d'un pays (la Tchécoslovaquie de 1989 à 1992), puis le premier président d'un nouveau pays (la République tchèque, de1993 à 2003) et qui enfin, à 74 ans, deviennent cinéaste débutant" confiait Vaclav Havel, peu avant la sortie de son film "Sur le départ", adapté de sa pièce homonyme. (Courrier international, 5-4-2011).
On ne peut comprendre le parcours étonnant de l'ex-président tchèque, décédé le18 décembre 2011, alors qu'il travaillait à sa dernière pièce intitulée "Sanatorium", sans revenir sur sa vie d'homme de théâtre, à l'opposé de celle des comédiens hollywoodiens Ronald Reagan et Arnold Scharzenegguer, devenus respectivement président des États-Unis et gouverneur de l'État de Californie.
Havel est né en 1936, dans une très vieille et très riche famille praguoise, à l'origine du Palác Lucerna (lieu culturel toujours installé place Venceslas)  et des  studios de cinéma les plus grands d'Europe, basés dans le quartier de Barrandov. Après l'arrivée au pouvoir des communistes en Tchécoslovaquie, la famille Havel est expropriée; peu à peu tous ses biens sont nationalisés. "Fils d'ennemis du peuple", Vaclav Havel n'a pas le droit de poursuivre des études supérieures. Il s'inscrit dans une école du spectacle et débute comme machiniste, éclairagiste, accessoiriste… dans de petites salles d’avant-garde comme l'ABC, le Théâtre Na zabradli’ (La Balustrade). Promu lecteur et conseiller littéraire, il commence à écrire et à être joué: La Fête en plein air (1963), Le rapport dont vous êtes l’objet (1965), Plus moyen de se concentrer (1968). Ses prises de position durant le Printemps de Prague vont, avec le retour à la normalisation, lui faire connaître une longue période de censure (20 ans): ses pièces sont interdites, ses livres retirés des librairies. "Des prisonniers étaient chargés de découper son nom pour le faire disparaître des manuels littéraires" se souvient Eda Kriseova. C'est l'époque du "samizdat": livres interdits, copiés, recopiés, publiés dans les collections Petlice, Expedice. C'est l'époque de la naissance, à Toronto, de Sixty-Eight Publishers. link
Havel part travailler dans une brasserie, expérience de "dissident" qu'il racontera dans Audience et Vernissage (1975), pièces jouées clandestinement en appartement.
La signature des accords d'Helsinki (prévoyant notamment le "respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales"), l'arrestation des musiciens du groupe undergrround The Plastic People of the  Universe vont être à l'origine de la Charte 77, manifeste dont Vaclav Havel est l'un des rédacteurs avec Jan Patocka. Porte-parole du mouvement, il va être emprisonné en 1978, puis de 1979 à 1983. Il continue à écrire du théâtre: Hôtel des cimes (1976), Pétition (1978), Tant pis (1983), Largo desolato (1984)... sans parler de sa correspondance avec sa femme Olga  et de son essai Le pouvoir des sans-pouvoir.
Il est à nouveau arrêté en février1989, suite à la journée de manifestation en mémoire de Jan Palach. Quelques mois plus tard, le Mur tombait et Havel était élu président.

 

The plastic people of the Universe

 

Un mois avant Havel, le 10 novembre 2011, disparaissait le poète Ivan Martin Jirous, dit "Magor", leader et fondateur de The Plastic People of the Universe.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article