15 février 2010 :Les racines africaines d’ Alexandre Dumas, petit-fils de Césette, esclave noire d’Haïti.

Publié le

41GNCRM8CCL. SS500
Certains recouvrent en goudronnant, en caviardiant, d’autres occultent en blanchissant. Que penser d’une oeuvre de fiction qui, d’un côté  efface les origines africaines, la part noire, la négritude d’un personnage historique comme Alexandre Dumas et d’un autre côté, jouant sur les mots, présente Auguste Maquet, collaborateur de l’écrivain, comme son “négre” ?
Déjà  en 2003, la création  de la pièce de théâtre “Signé Dumas”  de Cyril Gély et Éric Rouquette (Les impressions nouvelles), avec Francis Perrin dans le rôle de l’écrivain-dramaturge, avait laissé perplexe :  elle réouvrait un dossier définitivement tranché, une affaire classée par la Justice: Maquet avait revendiqué être “l’auteur” des Trois Mousquetaires, du Comte de Monte-Cristo et avait été débouté. Sept ans après, la polémique rebondit suite à  l’adaptation de la pièce au cinéma. Le même doute est jeté sur Alexandre Dumas. Cette fois le rôle de l'auteur de Georges est tenu par un acteur bien connu pour sa stature et sa passion pour la cuisine (qui le rapprochent du personnage) mais aussi pour sa composition du Gaulois Obélix ...
“Un acteur blanc peut-il incarner Dumas le quarteron ?” questionne Benoît Hopquin dans Le Monde“Les protestations de ceux qui ont vu en "L’Autre Dumas" un film raciste sont légitimes. (...) Une telle entreprise, si elle avait été menée aux Etats-Unis, aurait déclenché un tel tollé que le film ne serait même pas sorti” écrit Claude Ribbe dans Jeune Afrique. “À l’heure où l’on parle d’identite nationale et de diversité, je trouve regrettable qu’on ne puisse toujours pas considérer sereinement cet aspect métissé du personnage” déclare Sylvie Chalaye. ”C’était l’occasion rêvée de promouvoir un acteur d’origine antillaise” regrette Bernard Fillaire.
Occasion ratée, certes. Régression aussi ? Petit retour en arrière. Le 30 novembre 2002, lors de l’entrée d’Alexandre Dumas au Panthéon, Jacques Chirac, Président de la République, rappelait: “Fils de mulâtre, sang mêlé de bleu et de noir, Alexandre Dumas doit alors affronter les regards d'une société française qui, pour ne plus être une société d'Ancien Régime, demeure encore une société de castes. Elle lui fera grief de tout : son teint bistre, ses cheveux crépus, à quoi trop de caricaturistes de l'époque voudront le réduire, sa folle prodigalité aussi. Certains de ses contemporains iront même jusqu'à lui contester la paternité d'une œuvre étourdissante et son inépuisable fécondité littéraire qui tient du prodige.”  Quelques heures avant, au Sénat, Claude Ribbe déclarait: “L'heure n'est-elle pas venue de jeter bas les masques ? L'heure de dire la vérité à qui voudra bien l'entendre. Quelle vérité ? Eh bien, tout simplement, que les Dumas étaient originaires d'Afrique et que la France en est fière. Mais si nous disons cela, chaque fois qu'un étranger frappera à notre porte, ne faudra-t-il pas se demander quand même, avant de la lui claquer au nez, si ce n'est pas le héros que la République appellera peut-être bientôt à son secours, s'il ne sera pas un jour le père d'un génie de l'Humanité ?”

Site Le Post:  link
Discours de Claude Ribbe au Sénat :  link

Alexandre Dumas 13

buste charge

Commenter cet article