20 décembre 2010: lire " 100 Livres censurés "d'Emmanuel Pierrat (Chêne, 2010)

Publié le

E. Pierrat 100 livres censurés


Après Accusés Baudelaire, Flaubert, levez-vous! Napoléon III censure les Lettres (André Versaille, 2010), Familles, je vous hais! Les héritiers d'auteurs, (Hoëbeke, 2010), Emmanuel Pierrat présente, aux éditions du Chêne, 100 Livres censurés.

Pour organiser cette sélection, il  a choisi l'ordre alphabétique. Contrairement au numéro hors série du Point (Les textes maudits et tous les livres interdits, janvier 2009) qui tentait une périodisation chronologique,  le dernier livre d'Emmanuel Pierrat (prix Tartuffe 2008) se présente comme un dictionnaire de cent entrées, classées de A, comme Alleg (Henri)  à  W, comme Wilde (Oscar).
Par delà les années, l 'auteur torturé de La Question (Minuit, 1958) voisine ainsi avec Apollinaire (Les onze mille verges, 1907), Aragon  (Le con d'Irène, 1928), Aristote (né en 384, dont deux ouvrages - Physique et Métaphysique - sont interdits par un concile à Paris en 1210), Dominique Aury (Histoire d'O, Pauvert, 1954), Claude Aveline (Le Temps mort, 1944)...
De la même manière Sade (Justine ou Les Malheurs de la vertu, 1791) côtoie George Sand (Mademoiselle La Quintinie, 1863) Soljénitsyne (L'Archipel du Goulag, 1973), Spinoza (toute son oeuvre  est interdite à partir de 1678), Steinbeck (Les Raisins de la colère, 1949), Eugène Sue (Les Mystères du peuple, 1857)  ou Swift  (Les Voyages de Gulliver, 1726).
Comme on peut le constater, des chefs d'oeuvres de la littérature érotique sont réunis aux côtés de chefs d'oeuvres romanesques, d'ouvrages philosophiques, politiques, scientifiques (Des révolutions des sphères célestes de Copernic interdit en 1616; Dialogues sur les deux grands systèmes du monde de Galilée, 1633), de pièces de théâtre (La Fille Élisa d'Edmond de Goncourt et Jean Ajalbert)...
Ces cent livres, relatifs à la sexualité, la religion, le pouvoir, la drogue (Propos d'un intoxiqué, 1890 et  Fumeurs d'opium, 1896 de Jules Boissière) ont  " tous fait l'objet de condamnations,  d'anathèmes, d'autodafés et autres mises à l'index". Chacun fait l'objet d'un article, illustré en regard par une reproduction  pleine page et en couleurs de sa couverture d'origine. À picorer dans le désordre.
À noter que tous les livres choisis par Emmanuel Pierrat appartiennent au patrimoine culturel occidental. Ils sont autorisés à la vente aujourd'hui en France, on peut en  lire certains dans des collections de poche (La Sorcière de Jules Michelet), les étudier à l'école (Pantagruel de Rabelais, Tartuffe de Molière).  Un seul d'entre eux - Suicide mode d'emploi de Claude Guillon et Yves Le Bonniec - est toujours interdit depuis 1995 pour "provocation au suicide" :  le même prétexte qui avait fait proscrire en Italie, pendant cinquante ans, Les Souffrances du jeune Werther de Goethe.

 

Livres censurés

Commenter cet article