23 mars 2011: Mehmet Aksoy, sculpteur, et la mémoire du génocide arménien (Turquie)

Publié le

Mehmet Aksoy - Kars - Monument de l'Humanité

 

Depuis un changement de municipalité à Kars (Turquie), la construction du Monument de l'Humanité conçu par le sculpteur Mehmet Aksoy est suspendue. Ce qui devait être un symbole de la réconciliation entre la Turquie et l'Arménie est devenu un objet de polémique. En visite à Kars, en janvier 2011, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan considérait que la statue inachevée est une «monstruosité» pour une région riche en monuments historiques datant du Xe siècle. Il engageait la municipalité, membre de l'AKP, qui a arrêté les travaux, à la détruire pour construire «un beau parc» à la place (Armenews, 10-01-2011,  Libération 11-01-2011).
 Le 7 mars, le tribunal administratif d’Erzurum a suspendu la décision de destruction de la statue. Haute de 30 mètres, l'oeuvre représente deux figures humaines formant un seul être déchiré en deux.  (Artclair 9-03-2011).

 

Mekmet Aksoy - Hrant Dink

 

Un autre projet de Mehmet Aksoy est également bloqué aujourd'hui, à Sisli. C'est dans cette ville, non loin d'Istambul, que fut assassiné le 19 janvier 2007, Hrant Dink, journaliste turc d'origine arménienne, rédacteur en chef du quotidien Agos. Après accord de la famille du journaliste et de la municipalité, commençait la réalisation de l'oeuvre, prévue pour être installée à l'endroit exact où le corps de Dink était tombé, près de l'entrée du journal où il travaillait. Elle  comporte une dalle de verre transparente sous laquelle devrait reposer une colombe aux ailes brisées, symbolisant le journaliste assassiné. Actuellement le projet est à l'arrêt et l'engagement de la municipalité de donner le nom de Dink à l'avenue ne semble plus à l'ordre du jour (Hürriyet Daily News, 23-01-2011).

Commenter cet article