30 septembre 2011: Appel au retrait des manuels scolaires de SVT, à la déprogrammation d'une pièce de théâtre, au boycott d'un chausseur... l'offensive des catholiques conservateurs 

Publié le

 

SVT- Golgota picnic - Eram

 

Depuis la circulaire Fontanet (Circ. n° 73-299 du 23 juillet 1973 ), l'éducation sexuelle est obligatoire à l'école.  Jusqu'à maintenant, elle porte principalement sur  les aspects biologiques et reproductifs. Avec l'arrêté du  21 juillet 2010 fixant le programme d'enseignement spécifique de sciences en classe de première des séries ES et L (link), s'ouvre un nouveau chapitre, intitulé "Féminin/masculin". Il est "l'occasion d’affirmer que si l’identité sexuelle et les rôles sexuels dans la société avec leurs stéréotypes appartiennent à la sphère publique, l’orientation sexuelle fait partie, elle, de la sphère privée". Les éditeurs scolaires en ont tenu compte, traitant  le sujet ("Devenir homme ou femme") de diverses manières dans leurs nouveaux manuels de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT). Voir ici link,  là link ou là link
Aussitôt que ces pages furent connues, le Secrétariat général de l'Enseignement catholique (SGEC) envoyait une lettre aux chefs d'établissement du privé  les mettant en garde  contre les manuels faisant référence à la "théorie du genre", théorie qui insiste sur l'importance et l'influence de la construction sociale dans les  choix sexuels.  Le 31 mai, Christine Boutin  alertait par une lettre le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel. De son côté, la Fondation Jérôme Lejeune accusait l'Éducation nationale de "sortir de son devoir de  neutralité" et de militer en faveur de l'homosexualité.
Le 30 août 2011, 80 députés UMP demandaient au ministre Luc Chatel le retrait de manuels scolaires qui expliquent "l'identité sexuelle" des individus autant par le contexte socio-culturel que par leur sexe biologique. link
Le ministre est resté sur ses positions, les opposants aussi. Le Monde  (27-09-2011) signalait  que, dans le cadre de ses "propositions pour 2012", la Droite populaire se prononçait pour le port d'un "vêtement scolaire" au sein de chaque établissement et l'évaluation des contenus des manuels scolaires "par les Académies".

* * *


Créée en janvier 2011 à Madrid,  Golgota Picnic, la dernière pièce de l'Argentin Rodrigo Garcia, arrive en France. Elle sera jouée pour la première fois en France, à Toulouse du 16 au 20 novembre au Théâtre Garonne, puis sera à Paris au Théâtre du  Rond-Point, du 8 au 17 décembre  2011.
Après "Piss Christ ", photo d'Andres Serrano, vandalisée à Avignon au printemps, c'est une pièce de théâtre qui catalyse maintenant la haine et la mobilisation minutieuse des traditionalistes. Proche du Front national et de la Fraternité de Saint Pie X - société sacerdotale fondée en 1970 par Mgr Lefebvre - l'institut Civitas  considère «Golgota Picnic» comme un nouvel exemple de «christianophobie». Rompu au travail de lobbying anti-avortement, il  utilise toutes les ficelles de la guérilla médiatique (pourriels, appels téléphoniques...) pour que la pièce "blasphématoire" soit déprogrammée (La Dépêche, 21-09-2011). Mgr Bernard Podvin, porte-parole des évêques de France, qui n’a pas vu la pièce  et se base sur des extraits de dossier et une courte vidéo diffusés sur internet, a déclaré : «La liberté d’expression est à respecter comme sacrée? Qu’elle respecte donc aussi ce qui est sacré! Aucun euro public ne doit subventionner le cultuel? Qu’aucun euro public ne finance davantage une production qui dénigre un culte!» (La Croix, 20-09-2011)


  * * *

                                      
«Comme disent mes deux mamans, la famille c'est sacré»;  «Comme disent mon papa, ma maman, et la troisième femme de mon papa, la famille, c'est sacr黫Comme disent ma maman, et son petit copain qui a l'âge d'être mon grand frère, la famille c'est sacré». Ces trois  messages, mis dans la bouche de trois enfants, pour la campagne publicitaire d'un fabricant de chaussures, agacent les conservateurs catholiques  qui ne partagent pas ces trois visions de la famille au XXIème siècle: famille homoparentale, famille recomposée, maman cougar. Ils  parlent de "propagande dégénérée antifamiliale" et appellent au boycott de la marque. (Libération - Rue 89, 27-09, Nouvel Obs, 28-09-2011...  )

Commenter cet article